Choisir le bon sécateur

 

Outil primordial au jardin, le sécateur ne doit pas être choisi au hasard.

Efficacité de la taille, confort en main, sachez vous y retrouver dans la jungle des références proposées par les fabricants.

 

 

Le sécateur à lames croisantes

Sécateur
Copyright : Rustica

Comme son nom l’indique, il est composé de deux lames qui se croisent lors de la coupe. La plus grande bien coupante passe devant la contre lame, plus petite, pour tailler la tige. L’action combinée des deux lames permet une taille nette des végétaux à bois vert comme les rosiers et les arbustes.

 

Les gestes adéquats :

  • Désinfectez toujours les lames de votre outil entre deux végétaux pour éviter la propagation des maladies.
  • Affûtez la lame coupante des sécateurs anciens assez souvent pour obtenir une coupe bien nette.
  • Placez le de manière à ce que la lame coupante se trouve face à la partie de la plante qui restera en place. Ce détail est important car il permet d’éviter l’écrasement dû à l’action de la contre lame.

 

Le conseil de Rustica pour Jardideco : Effectuez toujours votre taille en biseau pour faciliter l’écoulement de l’eau. Taillez un centimètre au dessus d’un bourgeon en prenant soin d’orienter la pointe du biseau au dessus du bourgeon. La pente d’écoulement de l’eau sera ainsi opposée à celui-ci.

 

 

Le sécateur à enclume

Sécateur à enclume
Copyright : Rustica

 

Ce dernier est composé de deux lames. La petite bien coupante qui vient se poser en plein centre d’une lame plate plus épaisse, souvent rainurée, nommée « enclume ». Ce sécateur est utilisé pour tailler le bois mort ou pour travailler l’osier car il écrase un peu les deux parties de la plante taillée.

 

Les gestes adéquats :

  • Serrez fermement le sécateur dans votre main pour avoir plus de force.
  • Adoptez une position de lames perpendiculaire à la tige à supprimer.
  • Placez le rameau au point d’intersection des deux lames, dans le creux de l’ouverture.
  • Effectuez une taille plate, jamais en biseau.

 

 

Le conseil de Rustica pour Jardideco : N’utilisez pas ce type de sécateur pour tailler des tiges vivantes. Moins franche et moins précise, la zone de coupe serait une porte d’entrée pour les maladies.

 

 

Les critères de choix d’un bon sécateur

Choisir un sécateur
Copyright : Rustica

 

Choisir un sécateur ne s’improvise pas voici quelques astuces pour ne pas vous tromper :

  • Essayez toujours le sécateur convoité avant achat ; il doit être léger et bien adapté à votre morphologie pour une prise en main confortable.
  • Vérifiez le système de verrouillage qui doit rester accessible rapidement.
  • Choisissez un sécateur à poignée rotative si vous voulez éviter les ampoules et faire moins d’efforts lors de travaux intensifs de taille.
  • Préférez les modèles à poignée ergonomique et en matériaux composite qui allient solidité et légèreté.
  • Pensez à choisir un modèle pour gauchers si vous êtes concernés, la prise en main sera plus aisée.

 

 

Le conseil de Rustica pour Jardideco : N’hésitez pas à choisir un sécateur de couleur vive, voire même fluorescent : il sera beaucoup plus facile à retrouver qu’un sécateur vert ou brun.

Partagez cette fiche conseil !Share on Facebook0Share on Google+0Pin on Pinterest0Tweet about this on TwitterEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.