Les feuilles mortes, de l’or tombé du ciel !

 

Quoi de plus naturel que la chute des feuilles mortes à l’automne ? Cette manne venue du ciel peut être recyclée de multiples façons au jardin, profitez-en !

 

 

Un tri important

Scène de jardin en automne avec feuilles mortes sur la pelouse.
Copyright : F. Marre – Rustica – Jardin Botanica

 

Toutes les feuilles mortes ne sont pas utilisables pour un recyclage au jardin. Apprenez à bien les choisir !

  • Évitez de ramasser et d’utiliser les feuilles de rosiers et d’arbres fruitiers qui sont souvent porteuses de maladies cryptogamiques. Préférez les brûler.
  • Utilisez les grandes feuilles de platane ou de châtaignier pour pailler les arbustes.

Réservez les petites feuilles de saule ou de noisetier au paillage des vivaces dans les massifs.

 

 

Le conseil de Rustica pour Jardideco : Renseignez-vous avant de brûler vos feuilles atteintes de maladies. Certaines communes n’autorisent pas cette pratique, il faudra alors les apporter à la déchetterie.

 

 

Une bonne protection pour les végétaux des massifs

 

Les feuilles mortes constituent une protection idéale contre le froid.

  • Étalez une couche de 20 cm de feuilles mortes au pied de vos plantes de massifs ou de vos haies après avoir procédé à un désherbage manuel, suivi d’un griffage. Le tassement du sol sera moins important, la fraîcheur sera conservée et la microfaune souterraine stimulée. En se décomposant vos feuilles mortes apporteront des éléments fertilisants sous forme d’un bel humus.
  • Procédez de même aux pieds des plantes vivaces et des plantes peu rustiques afin de les protéger du froid.
  • Utilisez les feuilles mortes comme isolant en les maintenant par un grillage à petit maillage autour des troncs des végétaux frileux comme certains palmiers, rosiers tiges ou bananiers. Enroulez le tout dans un voile d’hivernage. Vos végétaux seront ainsi recouverts d’un doux manteau.

 

Le conseil de Rustica pour Jardideco : Évitez d’utiliser les feuilles mortes en paillage ou en protection sur les végétaux qui ne supportent pas l’humidité constante.

 

 

Les feuilles mortes au potager

Paillis de feuilles mortes sur un pied de rhubarbe
Copyright : F. Marre – Rustica

 

Les feuilles mortes trouveront aussi leur utilité au potager. Voyons comment procéder.

  • Occupez les parcelles libres avec une couche de 10 à 20 cm de feuilles mortes afin d’éviter le lessivage et le tassement des sols dû aux pluies hivernales. En se décomposant, ces dernières vont enrichir la terre. Cette couverture protège aussi les vers et autres petits animaux qui agiront alors pour aérer les couches superficielles du sol, le rendant bien meuble. Autre avantage, cette couche de paillage empêche la pousse des mauvaises herbes !
  • Couvrez vos légumes racines avec une couche de feuilles mortes broyées ou non pour les protéger du gel, mais aussi pour pouvoir les récolter plus facilement. Placez un peu de terre sur votre couche de feuilles afin de la maintenir en place malgré le vent.
  • Pensez aux feuilles mortes pour créer un potager avec la technique « sans travail du sol ». Placées en couche épaisse directement sur le sol non travaillé et même enherbé, elles constitueront une base de culture idéale au printemps suivant.

 

Le conseil de Rustica pour Jardideco : Au printemps, enfouissez le restant de vos feuilles mortes lors du retournement du sol, cela constituera un bon amendement naturel.

 

 

Un apport de choix pour le compost

ramassage de feuilles mortes et branchages en automne pour préparer un compost
Copyright : F. Marre – Rustica – Le Jardin de Marie

 

Les feuilles mortes pourront être utilisées en compost dans certaines conditions.

  • Choisissez uniquement des feuilles saines pour ne pas contaminer votre tas de compost avec des maladies cryptogamiques.
  • Broyez les feuilles coriaces ou de grande taille comme celles des platanes avant de les introduire au compost, elles se décomposeront plus vite.
  • Alternez couches de feuilles mortes et couches de déchets verts comme les résidus de tonte.
  • Remuez votre compost plusieurs fois pour l’aérer pendant l’hiver et épandez un peu de purin d’ortie de temps en temps. Vous obtiendrez ainsi un humus idéal pour être utilisé au printemps.

 

Le conseil de Rustica pour Jardideco : Procédez au ramassage des feuilles mortes lors d’une journée humide ou après une bonne pluie, elles se décomposeront plus rapidement.

Partagez cette fiche conseil !Share on Facebook0Share on Google+0Pin on Pinterest0Tweet about this on TwitterEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.